Grain de joie: Philosopher

Dimanche, c’était réunion de famille pour fêter les anniversaires du grand-père et de l’arrière-grand-mère de mes petits-enfants (ça va, vous suivez ?).

Assise à mes côtés à table, ma petite-fille de dix ans se penche vers moi et chuchote :

– Dis, elle a quel âge, grand-mamy ?

– 92 ans.

– Oh, elle est encore bien. J’aimerai être comme elle quand j’aurai son âge.

Plus tard, la discussion familiale tourne autour de l’espérance de vie des compagnons à quatre pattes de certains d’entre nous et de la différence entre les races de chiens. En apprenant que sa chienne, Lola, a une espérance de vie plus courte que d’autres chiens, ma petite fille s’écrie, déçue :

–  Oh, papa ! Pourquoi tu as choisi Lola ?

–  Tu veux que je la ramène au magasin et que j’en prenne une autre ? »  Rit-il alors.

– Nooon, mais tu aurais pu choisir une autre race.

A ce moment, je ne peux résister à l’envie de mettre mon grain de sel :

– Selon toi, ma chérie, qu’est-ce qui est le plus important : Vivre longtemps ou vivre heureux ?

Sa réponse fuse, immédiate :

– Vivre heureux.

– Alors, tu ne penses pas que Lola a une belle vie ?

Et mon adorable petite-fille me répond, soudain songeuse :

– J’espère…