Grain de joie : Devenir « mama »

Ils ont réussi… Ce matin, en recevant leur trois premiers mots depuis des jours, voire des semaines d’attente : « We are England », j’ai dansé une petite gigue de joie dans ma cuisine.

Cela faisait trois mois qu’ils étaient entrés dans ma vie.
Ils : O. et F., un tout gentil et tout jeune couple d’Erythréens, qui venaient depuis début mai, grâce à la plate-forme citoyenne de soutien aux réfugiés de Bruxelles, reprendre des forces chez nous le week-end  en attendant de réaliser leur rêve : passer en Angleterre. Ils l’ont fait !! Et me l’ont fait savoir. Ils m’écrivent notamment « thank you, mama ». Et mon coeur fond de bonheur. J’espère qu’ils vont être pris en charge là-bas et que le pire est derrière eux. Personne ne m’avait jamais appelé « mama ». Mais j’avoue que les liens que nous avons créé sont forts, inoubliables. Ce fut un choc des cultures, bien sûr, mais surtout d’émotions. Nous resterons en contact, je le sais maintenant puis me voilà promue à un poste que j’ai toujours rêvé d’occuper : Mama. Je suis comblée.

J’en profite pour remercier ceux qui nous ont soutenus, encouragés, aidés. Ils se reconnaîtrons.