Grain de joie : Solidariser

La montée est un peu rude pour arriver au centre commercial. Qu’importe : aujourd’hui, je me sens en forme et il y a un beau soleil. Allez, zou… Soudain, je sens que je ne contrôle plus mon fauteuil roulant. Je me retourne. Un inconnu me pousse par derrière, sans même m’avoir demandé mon avis. Ce n’est pas que cela m’ennuie, mais bon. Un petit bonjour aurait été sympa.

  • Heu, non, merci… Commencé-je, un peu interloquée.
  • Si, si. Je sais ce que c’est : J’ai été quinze jours en petite charrette, moi aussi.
  • Oh, purée, la chance ! Lancé-je alors, mi-moqueuse, mi-envieuse.

Et on s’étonne que parfois, on me regarde d’un air bizarre… Lol !